Quels gestes adopter pour endormir bébé ?

bébé-qui-dort

Admirer son bébé dormir réchauffe le cœur, mais quand ce petit ange ne trouve pas le sommeil, ses cris et pleurs transpercent votre être. Sachez qu'à leur naissance, les nourrissons sont démunis de cycle de sommeil régulier. Un bon rythme de sieste s'apprend et s'acquiert au fil du temps. Plus votre enfant grandit, moins ses nuits de sommeil seront interrompues. Besoin d'endormir facilement votre bébé et lui procurer un sommeil paisible en toute quiétude? N'attendez pas ses 4 mois pour lui assurer un bon rythme de sommeil. Ces quelques informations et astuces vous aideront à bien endormir votre enfant.

1- Comprendre et respecter son rythme de sommeil

Avant d'agir et pour bien agir, prenez en compte de l'âge de votre bébé. Faut-il endormir un nouveau-né ou un nourrisson?

Le rythme de sommeil chez un enfant varie en fonction de son âge. En raison de leur petit ventre, les réveils nocturnes chez les naissants sont plus fréquents que chez un bébé de 3 mois, les cycles de sommeil sont alors perturbés..

 

Un nouveau-né a plus de facilité de s'endormir, à condition d'être bien rassasié. Durant la période néonatale, les bébés ont deux besoins fondamentaux dominants : se nourrir et dormir. Leur appétit l'emporte sur leur besoin de sommeil. En conséquence, pendant leurs premiers mois, les allaitements fréquents doivent être décalés de deux heures seulement.

 

2- Nourrir votre nouveau-né avant de le coucher .  

Allaitement bébé

Pour prolonger au mieux son sommeil, nourrissez-le au biberon. Cela a pour effet de réduire les fréquences de tétées nocturnes. Ne lui privez pas de sa nourriture, aussi gourmand soit-il, une bonne nutrition en journée l'aide facilement à adopter le cycle de l'alimentation, éveil et sommeil et à s'endormir plus facilement dans les bras de morphée.

3- Encourager les siestes chez un bébé naissant

Paradoxalement, plus votre bébé dort plus son sommeil prolonge. Rassurez-vous, votre tout-petit ne dormira jamais assez puisque le sommeil chez les naissants dure entre 10 à 18 heures par jour. Par ailleurs, un nouveau-né, longtemps éveillé se fatigue facilement. Sa fatigue l’entraînera dans une sur-stimulation, puis la difficulté de s'endormir, rester endormi et se rendormir s'ensuit.

4- Adopter une bonne routine de sommeil dès que bébé atteigne ses 3 mois                         

Les parents établissent généralement un rituel avant coucher vers ses 6 et 9 mois. Toutefois, prendre cette initiative plus tôt aidera votre enfant à s'habituer à bien dormir.

Quand bébé atteigne ses 3 à 6 mois, son besoin de sommeil sera réduit à 6 heures par jour. Cette régression importante est due aux développements normaux de la petite enfance. Aussitôt les caprices se manifestent tels que le refus de se coucher seul. Débuter une routine de coucher à cette période est plus propice.

5- Bien organiser sa routine journalière

Routine-bébé-univers-veilleuse

Chez les nouveau-nés, le sommeil ne se prive pas, en journée comme durant la nuit. Cependant, si votre bébé a plus de 3 mois, 2 heures de sieste en journée lui suffisent amplement.

6- Limiter la durée des siestes pendant la journée  

Afin de limiter les troubles du sommeil, -au bout de 2h à 2h 30 min de repos, réveillez votre bambin avec douceur. Un long repos lui confisquera de son envie de sommeil nocturne et de véritables insomnies troubleront son cycle et sa qualité du sommeil. Ainsi, n'hésitez pas à interrompre les siestes de bébé toutes les 2 heures. Par contre, si vous sentez que votre enfant doive compenser ses heures d'activités, accordez-lui une demi-heure de sieste de plus.

7- suivre et adopter le cycle : réveiller, nourrir, dormir   

Dès son réveil, nourrissez immédiatement votre enfant. Un bébé réveillé au milieu de la nuit signifie qu'il a faim. Cette routine de nutrition lui assure un développement et une croissance saine au cours des premiers mois.

8- Allaiter le bébé après sa sieste           

Les tétées s'effectuent toujours après sa petite somme et non pas avant, ni pour l'endormir. Sa nourriture ne doit pas être assimilée comme accessoire de sommeil. Cependant, si votre enfant réclame le tète avant de dormir, donnez-le-lui, mais tâchez de ne pas rendre cela comme une mauvaise habitude.

9- Le garder en position éveillée avant de l'allonger sur son lit  

Laissez-le rendormir si l'envie lui guette. Dans le cas contraire, jouer pendant un court moment lui fera le plus grand bien.

10- Réserver les divertissements turbulents et actifs en journée       

routine bébé                 

Alternez les siestes de votre nourrisson avec des moments de complicité entre parent et enfant. Stimulez ses journées avec divers jeux pour bébé ; amusez-le, discutez avec lui. Rythmer ses journées lui gardera éveillé durant un certain temps, et l'aidera à durer ses sommeils pendant la nuit.

En adoptant cette routine, non seulement vous conservez son envie de sommeil, mais vous fournissez à votre enfant toute l'énergie pour sa journée et une alimentation régulière à sa faim.

11- Masquer les vacarmes, conserver une atmosphère cohérente

Il y a une grande différence entre les siestes en journée et les sommeils nocturnes. Même si un nourrisson sait à peine faire la distinction, les attitudes à adopter ne sont pas les mêmes.

 

Quel que soit votre planning, les changements soudains ne doivent pas chambouler la routine journalière du bébé. Si vous organisez une fête chez vous, respectez toujours la routine de sommeil de votre nourrisson, particulièrement ses siestes en journée. Endormez votre enfant sans que la présence de vos convives et les changements ne le gênent.

12- Éviter l'obscurité, un doux éclairage naturel pour le rassurer          

Dupez votre nourrisson en jouant avec la luminosité de sa chambre. Utilisez des rideaux peu épais, des volets ou encore des stores pour régulariser la lumière entrante. Lors de sa sieste, laissez quelques rayons de soleil pénétrer dans la chambre du bébé.

13- Marcher et parler normalement

Parler-normalement-à-bébé

Être trop précautionneuse gâche bien des choses. Agissez normalement pour que votre tout petit s'habitue aux bruits divers. Toutefois, évitez de faire trop de boucans quand vous passez à proximité de sa chambre. Plus votre bébé s'adapte aux bruitages, mieux il trouvera le sommeil malgré les vacarmes.

14- Du bruit blanc pour masquer les sons assourdissants  

 

Contrairement aux bruits habituels que vous émettez, une fête engendre plus de vacarme. Imposer le silence n'est sûrement pas la solution à ce problème, préférez plutôt l’usage d’une machine à bruit blanc. À titre d'exemple, vous pouvez installer un ventilateur réglé à basse puissance dans la chambre du bébé.

 

Par précaution, gardez une bonne distance entre l'appareil et votre bébé pour ne pas irriter ses petites oreilles sensibles. L'astuce de la machine à bruit blanc est aussi très efficace lors des voyages.

15- Adopter une routine du coucher

Un rituel du dodo ou une routine de coucher est une séquence régulière d'activité simple et quotidienne à faire avant de dormir. Cela peut s'agir d'un divertissement, de soins ou encore des moments de tendresses avec votre tout-petit pour que l'envie de sommeil s'empare de lui. Nouveau-né ou nourrisson, il n'est jamais trop tôt ni trop tard pour s'habituer à une routine nocturne.

16- Privilégier des activités paisibles et rassurantes

Bébéb-qui-joue

Débutez la routine du coucher avec des activités courantes et destressantes. Commencez par son bain, car les soins nocturnes permettent souvent aux bébés de se calmer. Puis entamez le rituel avec des baisers de bonne nuit. Récitez quelques contes ou fredonnez une berceuse pour l'apaiser et l'endormir plus facilement.

17- Bannir les divertissements turbulents et stimulants     

Tous les jouets et jeux actifs doivent disparaître du champ de vision de votre enfant. Attention, ces types d'amusements ne font que stimuler les nerfs, la vivacité de votre bébé et l'empêchent de trouver le sommeil. Par ailleurs, la fatigue est fortement déconseillée. Cela ne fera que favoriser les éveils fréquents au milieu de la nuit et les tétées nocturnes.

18- Réserver le meilleur pour la fin.        

Garder l'activité préférée de votre bébé pour la fin de sa routine du coucher associera plaisir et sommeil. Si vous ne découvrez pas encore la sienne, rien ne peut remplacer vos câlins et vos mots d'endormissement comme "Je t'aime". Nouez et renfoncez votre affection maternelle avec lui.

19- Endormir votre enfant dans sa chambre ou dans son berceau, et non à côté de vous

Il est impératif que votre bébé s'endorme dans son propre lit pour qu'il s'y habitue.

20- Installer une ambiance rassurante dans la chambre du bébé

            

Durant son sommeil, gardez un doux éclairage. Laissez la porte légèrement entrouverte si vous ne partagez pas la même pièce.

Répétez tous ces procédés dans le même ordre, avec les mêmes gestes, nuit après nuit. Une telle habitude apprend à votre bébé à dormir à temps et plus longtemps. En répétant cette routine, le sommeil suit aussitôt la sieste et le coucher. En image notre veilleuse hippocampe, un incontournable pour les bébés.

21- Etre patient et à la fois attentif

Par inadvertance une routine nocturne peut influencer un bébé à avoir une mauvaise habitude de sommeil. Le fait est que vous êtes toujours à ses petits soins et répondez à la moindre de sa détresse. Or, il est courant que les bébés se rendorment tout seul après leur éveil.

22- Attendre quelques minutes avant de se précipiter vers les pleurs de votre enfant

La faim et l'inconfort ne sont pas les seules raisons courantes des pleurs d'un enfant au milieu de la nuit. Parfois, ils échappent un petit pleur bref après s'être réveillés en babillant et se rendorment aussitôt.

Si bébé continue de pleurer, surveillez-le sans l'amuser ni jouer avec lui et ne le prenez pas dans vos bras.                     

Si ses pleurs frénétiques continuent, tâchez de comprendre ce qui lui agace. Vérifiez si sa couche est mouillée ou souillée, consultez aussi sa température.

23- Rester attentif aux besoins physiologiques de votre bout de chou, malgré tout

Le rythme de sommeil n'est jamais le même chez les enfants, certains sont des gros dormeurs d'autres sont hyper agités.

Remarquez les signes indicateurs de somnolence ou de fatigue que votre enfant vous adresse : bâillement, agitation... Par ailleurs, bon nombre de nourrissons pleurent pour indiquer leur envie de sommeil.

24- Garder- le au calme pendant les réveils nocturnes

Dès l'heure du coucher, laissez une veilleuse éclairer légèrement sa chambre. Ainsi, quand il se réveillera pour le téter ou pour changer de couche, l'éclairage ne le perturbera pas.

25- L'atmosphère doit rester le même quand il se réveillera la nuit.      

Assurez-vous que l'ambiance de la chambre de votre enfant reste le même durant la nuit. Quand bébé se réveillera, la lumière ne doit pas être éteinte, il ne doit pas faire tout noir.

26- Changez sa couche avant les tétées nocturnes.    

Profitez de sa somnolence pour changer sa coche vite fait et bien faite. Changer de couche après l'allaitement lui réveillera trop et vous aurez de la difficulté à le rendormir. Ensuite, nourrissez votre bébé et entamez cet éveil nocturne par un petit câlin.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés